Les processus de création et d’écriture à la lumière des corpus sériels numérisés

Le cas des Lettres françaises d’Aragon

Journée d’études 5 décembre 2016, 10h30 – 16h30
MSHS de Poitiers – Salle Gargantua
5, rue Théodore Lefebvre, 86 000 Poitiers
Mail : lettres-francaises-aragon@univ-poitiers.fr

Dans le cadre de l’appel à projet lancé par la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société en 2016, l’Item réalise, avec l’aide de celle-ci, un site expérimental sur la génétique éditoriale sur la plateforme d’édition e-Man : Les Lettres françaises (1953-1972), comme laboratoire critique et romanesque de l’œuvre de Louis Aragon.

La première partie de cette journée d’études présentera l’origine du projet consacrée aux Lettres françaises d’Aragon, ainsi que ses axes théoriques et méthodologiques. La deuxième partie de la journée proposera des retours d’expérience sur d’autres projets confrontés à des problématiques similaires liés aux corpus sériels et à la génétique éditoriale.

Dans le cadre de l’appel à projet lancé par la MSHS en 2016, le FoReLL et l’Item réalisent, avec l’aide de celle-ci, un site expérimental sur la génétique éditoriale sur la plateforme d’édition e-Man : Les Lettres françaises (1953-1972), comme laboratoire critique et romanesque de l’oeuvre de Louis Aragon. Il s’agit dans un premier temps de produire un corpus numérique restreint des numéros des Lettres françaises. Une fois ce corpus constitué, on s’attachera d’une part à repérer la fabrication du discours sur l’art dans les textes écrits par Aragon pour cet hebdomadaire et d’autre part à étudier les anticipations documentaires, stylistiques et conceptuelles des écritures poétiques, critiques et romanesques ultérieures.
Bien que peu exploré jusqu’à présent en raison de la volumétrie et de la complexité des documents à étudier et à relier, ce projet relève de la génétique éditoriale. La souplesse et l’étendue des interfaces produites dans le cadre des Humanités numériques ouvrent un nouveau champ de possibilités. Cependant, l’édition numérique de séries et de variantes peut s’avérer chronophage et labyrinthique. La préparation et la gestion du projet, tant pratique que théorique, sont des étapes cruciales pour arriver à construire un nouvel objet éditorial :
le corpus numérique sériel.
Cette journée d’études sera l’occasion de réfléchir et de découvrir quelques réponses aux questions soulevées par ce type de projet :
• La numérisation, l’organisation et la publication des séries avec des variantes textuelles ou éditoriales comme l’évolution d’un même stemma en fonction des éditions successives.
• L’existence de variation entre les objets numérisés ? Les limites à poser dans la granularité du repérage documentaire, textuel ou conceptuel, entre deux écueils que sont l’infini ou l’infaisable ?
• L’émergence d’idée et la fabrication d’une œuvre avec ce type de corpus
La première partie de cette journée d’études présentera l’origine du projet consacrée aux Lettres françaises d’Aragon, tels que ses axes théoriques et méthodologiques. Des parcours commentés à travers quelques numérisations et analyses permettront de montrer que les textes publiés dans les Lettres françaises par Aragon sont souvent les laboratoires de ses œuvres ultérieures et, qu’à ce titre, la prise en compte de ces textes relève de l’étude génétique.
La deuxième partie de la journée proposera des retours d’expérience sur d’autres projets confrontés à des problématiques similaires liés aux corpus sériels et à la génétique éditoriale. Seront présentés deux projets aux contenus différents, mais confrontés à cette problématique d’un corpus basé sur la transformation et la circulation de contenus.
Une table ronde finale posera un état de l’art pour éditer et exploiter ce type de données. La discussion portera en particulier sur l’utilisation voire la transformation d’Omeka, outil générique conçu, au départ, pour des besoins documentaires et de valorisation. Comment faire rentrer les exigences scientifiques de traçabilité et d’analyse dans ce type d’outil ?

Documents joints :

Affiche

Argumentaire & programme



Citer ce billet
Richard Walter (2016, 17 novembre). Les processus de création et d’écriture à la lumière des corpus sériels numérisés. EMAN. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o6ja