Archives mensuelles : septembre 2015

Retour de stage

De mars à mai 2015, nous avons accueilli une stagiaire, Cécile Brémon. Son retour d’expérience est disponible sur le carnet du master Patrimoine écrit et édition numérique du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323 du CNRS / Université François-Rabelais, Tours) :

« Une expérience de stage PEEN : édition numérique de manuscrits modernes et gestion du projet e-Man à l’ITEM »
http://renapatri.hypotheses.org/1738

Quelle édition électronique pour publier les transcriptions dans e-Man ?

La plate-forme e-Man présente des manuscrits hispaniques et francophones d’Afrique. Il s’agit le plus souvent de brouillons d’écrivains. Ces manuscrits représentent donc des étapes dans le processus de création des écrivains.

Afin d’étudier ces documents, les chercheurs doivent pouvoir en effectuer une transcription, c’est-à-dire taper à l’ordinateur tous les éléments qui figurent sur la page du manuscrit. Cela leur permet de citer des passages et de donner accès au contenu de ces documents de manière plus lisible et interrogeable que sous leur forme manuscrite. La transcription est déjà très utile dans le cas de publications papier en ce qu’elle permet de réduire le coût de l’impression par rapport à l’impression d’un manuscrit qui nécessiterait l’impression d’images en couleurs ou en niveaux de gris, plus coûteuse que l’impression en noir en blanc d’une transcription. Dans le cas d’une édition électronique, la transcription vient en complément du manuscrit. Transcription et manuscrit peuvent, en effet, aisément figurer côte à côte dans une bibliothèque virtuelle. C’est le résultat auquel nous souhaiterions aboutir dans le cas d’e-Man, qui est une bibliothèque virtuelle construite à partir du logiciel Omeka.

Continuer la lecture