Guizot-Lieven

Correspondance croisée entre François Guizot et la princesse de Lieven (1836-1857)

(projet en cours d’élaboration sur la plate-forme EMAN)

Éditer la correspondance croisée de 1836 à 1857, entre l’historien et homme d’état François Guizot (1787-1874) et une figure féminine du monde diplomatique européen de la première moitié du XIXe siècle, Dorothée van Benckendorff, princesse de Lieven (1785-1857), c’est éditer une partie des archives privées d’un acteur politique et intellectuel engagé dans le domaine public. Cette correspondance quotidienne est aussi bien amoureuse que diplomatique, elle présente ainsi leur description et analyse des réseaux politiques et diplomatiques de la France du XIXe siècle.

Le corpus est constitué de plus de 4000 lettres conservées aux Archives Nationales (Paris). Il a été édité en partie de 1963 à 1964 (Lettres de François Guizot et de la princesse de Lieven (1836-1846), préface de Jean Schlumberger, Paris, Mercure de France, 3 volumes).
C’est ce patrimoine familial, intellectuel et politique que l’association Guizot vise à valoriser en appliquant à ce corpus un traitement éditorial qui réponde aux principes archivistiques et scientifiques déterminés par l’environnement numérique
L’objectif éditorial de ce projet est de donner accès en intégralité à ce corpus de correspondance, tant aux autographes qu’à un discours épistolaire documenté, afin d’en faire ressortir les enjeux historiographiques et culturels. Cette édition proposera une copie image des lettres, leurs métadonnées et leurs transcriptions, ainsi que de nouvelles investigations scientifiques, en faisant de multiples liens avec les ressources documentaires rassemblées et mises à disposition sur son site par l’association Guizot.

(responsable du projet : Stéphane Coste, Association Guizot)