Séminaire édition numérique Dib dans e-Man, fondation des Treilles

Objectifs du séjour : finaliser une méthode, un protocole de travail (pour l’édition en ligne et pour l’édition papier) et un calendrier à soumettre à toute l’équipe.

Participants : Habib Tengour (coordinateur scientifique du projet Dib), Claire Riffard, Karolina Resztak, Hervé Sanson, Sabeha Benmansour (coordinatrice de l’équipe de Tlemcen), Isabelle Mette, Isabelle le Masne de Chermont (directrice du département des Manuscrits de la BnF).

Groupe Dib, fondation des Treilles

Premiers résultats :

Définition des deux projets éditoriaux : l’édition papier et l’édition numérique sont pensées comme complémentaires.

– L’édition papier, dont le premier volume sortira en 2020, sera destinée à proposer à un lectorat aussi large que possible une édition critique à orientation génétique de toutes les œuvres de Dib, en s’appuyant sur les manuscrits pour renouveler l’approche de cet auteur ;

– L’édition numérique, en cours de réalisation depuis le printemps 2016, s’adressera aux chercheurs en génétique des textes plus spécifiquement ; elle rendra compte de manière exhaustive, à travers des parcours génétiques, de la genèse des œuvres de l’écrivain.

Mise en œuvre :

– L’édition papier sera assurée par CNRS éditions, dans la collection « Planète libre » qui a déjà édité des éditions critiques à orientation génétique des œuvres de Senghor (2007), Rabearivelo (2010-2012), Césaire (2013), Memmi (2015) et Sony Lab. Tansi (2015). Il pourrait être intéressant de proposer une co-édition à l’ENAG (éditeur national algérien) et aux éditions de la BnF.

– L’édition en ligne se fera sur la plateforme d’édition génétique de l’ITEM, e-Man.

Le sommaire auquel nous avons abouti s’appuie sur un principe de classement des textes par chronologie génétique ; il implique un abandon de la hiérarchisation par genre, par œuvre et par ordre chronologique de publication. Le classement retenu repose sur la reconstitution de nœuds génétiques à l’intérieur desquels plusieurs textes sont entrés en relation. Le rapprochement des avants-textes a permis cette reconstitution, qui reste à confirmer en revenant sur les manuscrits. C’est ce nouvel ordonnancement des œuvres de Dib, associé aux récits de genèse proposés pour chaque ensemble d’œuvres et aux notes de bas de page à orientation génétique, qui caractérisera notre édition.



Citer ce billet
Claire Riffard (2016, 22 juin). Séminaire édition numérique Dib dans e-Man, fondation des Treilles. EMAN. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o6it