Prácticas culturales de la edición digital 2020 : Vers une génétique du projet numérique

Workshop reporté à l’hiver 2020

Avec le soutien de l’EUR Translitterae (projet Corpus numérique et scénario de recherche) nous organisons un nouvel atelier de travail pour faire dialoguer les projets de l’IATEXT et ceux de la plateforme numérique EMAN.

Cet atelier, le troisième de la série, vise à étudier la mémoire et la pérennité des projets numériques d’édition numérique de contenus patrimoniaux : « Vers une génétique du projet numérique ».

Pour un projet numérique, on a bien été sensibilisé à la nécessité de sauvegarder et d’archiver les données de recherches, d’utiliser des standards pour permettre une bonne consultation de celles-ci ad vitam aeternam ou presque…
Comment maintenir les procédures pour que ces données soient accessibles dans les conditions que l’on avait imaginées au départ ? Les dispositifs techniques évoluent, proposent des solutions techniques qu’on n’avait pas imaginées lors de la production des données, la tentation est grande de faire migrer les données mais alors il faut revoir les procédures et les schémas d’encodage et d’édition, les modifier – si on arrive encore à les comprendre.
On parle souvent de capitalisation des savoirs ou des expériences : qu’en est-il avec les projets numériques ? Que garde-t-on du projet éditorial, des méthodes et des requêtes pour arriver à ces données publiables ? Que fait-on des croquis, des schémas, des documents préparatoires ? Peuvent-ils être réutilisés ? Comment et avec quelles précautions ? Comment gérer les documents d’accompagnement ? Peut-on réellement transférer un acquis d’un projet à un autre ? Des porteurs de projets gèrent plusieurs
sites autour de leur problématique de recherche : il y a des cadres opérationnels pour faire circuler les données mais qu’en est-il du transfert ou de l’adaptation des procédures ?
Le workshop veut interroger les projets présents sur leur gestion de l’expérience, en leur demandant aussi de revenir et d’analyser leurs premiers documents de travail. À travers cette thématique de la « mémoire projet », il convient aussi d’examiner les tensions entre fidélité nécessaire aux exigences scientifiques et adaptation tout aussi nécessaire à l’outil technologique. Nous avons un matériau d’études exceptionnel avec la trentaine de projets EMAN qui ont un socle commun de gestion de projets et toute la documentation de travail archivée.
Notre workshop veut poser les bases d’une génétique de projets numériques en examinant les conditions de production, de gestion et de conservation des « documents projets ». L’objectif est de préconiser des méthodes pour archiver ces documents – archiver n’est pas tout conserver, un tri s’impose – et pouvoir les utiliser lors de nouvelles expériences. Un des livrables de notre atelier sera la publication d’un guide présente les différentes méthodologies pour en arriver à cette génétique de son propre projet numérique.

L’atelier aura lieu du 27 au 30 avril 2020 et est organisé par l’IATEXT de l’Université Las Palmas (Veronica Trujillo) et l’ITEM, laboratoire CNRS-ENS (Richard Walter).



Citer ce billet
Richard Walter (2020, 10 février). Prácticas culturales de la edición digital 2020 : Vers une génétique du projet numérique. EMAN. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o6os