Biblio Hortus

(projet en cours d’élaboration sur la plate-forme EMAN)

L’association répétée du jardin à une œuvre, du texte à une fleur, de l’écriture à un fruit et de la rature à une mauvaise herbe n’est qu’un effet du succès des métaphores horticoles, particulièrement appréciée dans les écrits d’Ancien Régime. Dans le cadre de ma thèse, j’étudie la taxinomie et la circulation des Jardin poétiques, nom donné à un des patrons en pleine expansion à la fin du xve siècle et convoquée pour mettre en recueil un contenu épars et varié.

(responsable du projet : Marine Parra)