Le projet HoL à la conférence 2021 de l’International Vernon Lee Society

Le 14 octobre 2021, la conférence annuelle de l’International Vernon Lee Society sera consacrée à l’amie intime et collaboratrice de Vernon Lee: la théoricienne de l’art écossaise humaniste Clementina Anstruther-Thomson (1857-1921), à l’occasion du centenaire de sa mort.

L’historienne Madeleine Goodall (Heritage Coordinator, Humanists UK), spécialiste de l’influence de l’humanisme et de la libre-pensée en Grande-Bretagne, interviendra sur l’humanisme de C. Anstruther-Thomson. Sa conférence s’intitule: “‘A hundred ways other people wouldn’t’: the humanism of Kit Anstruther-Thomson”.

Il sera fait référence à l’important manuscrit autographe de 260 pages intégralement transcrit, désormais accessible dans Holographical-Lee (HoL) : Lee, Vernon (Violet Paget), Manuscript on Aesthetic Einfühlung, Innere Nachahmung, Etc., 1910-1912.

Utilisant une méthode de psychologie expérimentale originale fondée sur l’auto-observation, l’observation mutuelle et des questionnaires adressés à leur cercle au sujet des réactions psycho-physiologique ressenties face à l’oeuvre d’art, Anstruther-Thomson et Vernon Lee développèrent une théorie de l’empathie esthétique (Einfühlung) et de “l’imitation interne” (Innere Nachahmung) se réclamant de la théorie de Carl Lange et William James et rivalisant avec celles de Bernard Berenson, Karl Groos ou Theodor Lipps. 

Ces travaux aboutirent à l’article publié en 1897 par Anstruther-Thomson et Vernon Lee, “Beauty and Ugliness” dans The Contemporary Review, et à une version remaniée publiée en 1912:  Beauty and Ugliness.

La conférence, en ligne, est libre et ouverte à tous. Pour nous rejoindre, merci de demander le lien aux organisatrices



Citer ce billet
Richard Walter (2021, 24 septembre). Le projet HoL à la conférence 2021 de l’International Vernon Lee Society. EMAN. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o6qn