Rudolf Mahrer, Comment éditer les oeuvres réécrites après publication ?

Mercredi 17 mai 2017, 9h30-11h30, à l’ITEM, 57-59 rue Pouchet 75019 Paris, salle de conférences. Plan d’accès : http://www.pouchet.cnrs.fr/acces

Rudolf Mahrer

(Université de Lausanne)

« Comment éditer les oeuvres réécrites après publication ? Présentation de la collection numérique Variance« 

dans le cadre du séminaire mensuel
Génétique éditoriale de la première modernité /2016-2017
Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité : enjeux, méthodes et outils (org. A. Réach-Ngô & R. Walter)

Lorsqu’un écrivain réécrit une oeuvre déjà publiée – déjouant l’idée commune à l’ère industrielle qu’une oeuvre publiée est une oeuvre finie –, il met en circulation plusieurs versions d’un « même » écrit. Cet état de fait, assez ordinaire, soulève plusieurs questions difficiles (comment définir l’identité de l’oeuvre ? comment apprécier son altération et l’altérité des versions ?…) ; il soulève également un sérieux problème philologique : comment donner à lire et à interpréter les oeuvres à versions multiples ? C’est à cette dernière question que cherche à répondre la collection Variance.

L’après-midi aura lieu, à l’ENS rue d’Ulm, le séminaire général de l’ITEM où Rudolf MAHRER (Université de Lausanne), Christophe IMPERIALI (Université de Berne) et Cyrille FRANÇOIS (Université de Lausanne) présenteront le numéro de la revue Genesis consacré à la genèse post-éditoriale.