Archives de catégorie : Retours d’expérience

Retours d’expérience sur des essais de développements, plugins, hypothèses de travail autour d’Omeka et de la publication numérique de textes encodés

Bilan de stage – juin-août 2016

 par Chloé Menut

J’ai effectué un stage au sein de l’Institut des textes et manuscrits modernes du 13 juin au 31 août 2016. Cette expérience professionnelle m’a permis de mettre en application les connaissances apprises lors de ma formation professionnelle  « Patrimoine écrit et édition numérique » du Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours : gérer des projets dans le domaine des humanités numériques, savoir se situer à l’interface entre les ingénieurs, les éditeurs, les documentalistes et les chercheurs et, surtout, savoir traduire les besoins de ces derniers de telle sorte qu’ils soient compris des ingénieurs qui, eux, mettront en place les solutions techniques adéquates (aussi bien en documentation qu’en informatique). Sous la direction de Richard Walter, j’ai donc participé aux différents projets hébergés sur la plateforme e-Man. Les missions que nous avions déterminées ensemble au début de mon stage étaient plurielles et ont, de surcroît, évolué tout au long de mon stage en fonction des besoins les plus urgents.

Continuer la lecture

Rapport de numérisation de corpus hétérogènes

En août 2106, Chloé Menut a utilisé la plateforme technologique de la MSHS de Poitiers pour numériser trois corpus très différents :

  • 12 numéros des Lettres Françaises allant de 1952 à 1954
    – La correspondance de Sony Labou-Tansi à la famille Pivin
    – Un cahier de brouillon de Mamani intitulé Sarraounia

Ces corpus n’ont pas vocation à être édités numériquement de suite mais ils présentent des particularités intéressantes pour la numérisation en masse de contenus.

Continuer la lecture

TEI Boilerplate pour e-Man ?

Réfléchissant actuellement à une manière de faire de la transcription sur e-Man, de pouvoir l’encoder en XML-TEI puis de la visualiser sur la plateforme, nous évoquons la possibilité d’utiliser TEI Boilerplate, une solution pour afficher des documents TEI dans des navigateurs web et qui a l’intérêt de pouvoir être facilement intégré dans Omeka.

Continuer la lecture

Rencontre avec Fabrice Melka, mercredi 29 juin

Fabrice Melka, ingénieur d’études à l’IMAF (Institut des mondes africains), a mis en place le projet « transcrire » (accessible à cette adresse: http://transcrire.huma-num.fr/), dont nous avons pu entendre la présentation lors de la journée d’études Omeka le lundi 13 juin 2016. Ce projet de transcription collaborative donne la possibilité à chacun, chercheurs ou grand public, de pouvoir participer à la transcription des archives et des matériaux de terrains de recherche en sciences humaines et sociales. Plusieurs collections, telles que les cahiers de terrain de Raymond Mauny, historien et spécialiste de la préhistoire et de la protohistoire, ou ceux d’Annie-Hélène Dufour, ethnologue, ont été numérisées et insérées sur la plateforme pour être transcrites.

Continuer la lecture

Rapport de numérisation de la Collection Henri Mitterand sur l’affaire Dreyfus

En juin 2104, Jean-Sebastien Macke et Richard Walter ont utilisé la plateforme technologique de la MSHS de Poitiers pour numériser la collection de de journaux ou de coupures de presse relatives à l’Affaire Dreyfus, collection réunie par Henri Mitterand, spécialiste d’Émile Zola. L’édition numérique de cette collection est un projet EMAN pour le compte de la plateforme des archives zoliennes ArchiZ

Continuer la lecture

Retour de stage

De mars à mai 2015, nous avons accueilli une stagiaire, Cécile Brémon. Son retour d’expérience est disponible sur le carnet du master Patrimoine écrit et édition numérique du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323 du CNRS / Université François-Rabelais, Tours) :

“Une expérience de stage PEEN : édition numérique de manuscrits modernes et gestion du projet e-Man à l’ITEM”
http://renapatri.hypotheses.org/1738

Quelle édition électronique pour publier les transcriptions dans e-Man ?

La plate-forme e-Man présente des manuscrits hispaniques et francophones d’Afrique. Il s’agit le plus souvent de brouillons d’écrivains. Ces manuscrits représentent donc des étapes dans le processus de création des écrivains.

Afin d’étudier ces documents, les chercheurs doivent pouvoir en effectuer une transcription, c’est-à-dire taper à l’ordinateur tous les éléments qui figurent sur la page du manuscrit. Cela leur permet de citer des passages et de donner accès au contenu de ces documents de manière plus lisible et interrogeable que sous leur forme manuscrite. La transcription est déjà très utile dans le cas de publications papier en ce qu’elle permet de réduire le coût de l’impression par rapport à l’impression d’un manuscrit qui nécessiterait l’impression d’images en couleurs ou en niveaux de gris, plus coûteuse que l’impression en noir en blanc d’une transcription. Dans le cas d’une édition électronique, la transcription vient en complément du manuscrit. Transcription et manuscrit peuvent, en effet, aisément figurer côte à côte dans une bibliothèque virtuelle. C’est le résultat auquel nous souhaiterions aboutir dans le cas d’e-Man, qui est une bibliothèque virtuelle construite à partir du logiciel Omeka.

Continuer la lecture