Archives par étiquette : Bandes dessinées

Du dessin à la scène – le cas Little Nemo : retour sur la journée d’études

Expérimentation génétique de sources multimédia de la création

Le projet Les Sources génétiques de l’opéra et l’expérimentation sur la collection Little Nemo a organisé une journée d’études le Mercredi 7 Novembre 2018 de 10H à 17H, avec le soutien de l’Université de Poitiers (i-médias) et de la MSHS de Poitiers.

La captation vidéo de la journée est maintenant disponible sur la chaîne TV de l’université de Poitiers : https://uptv.univ-poitiers.fr/item18

Cette journée a été consacrée au projet Du dessin à la scène qui veut étudier et expérimenter les liens génétiques entre une bande dessinée historique, Little Nemo in Slumberland de Winsor McCay (1905), et un opéra contemporain : l’opéra Little Nemo, créé en 2017 à Nantes, composé par David Chaillou, livret d’Olivier Balazuc et Arnaud Delalande.

Voir la présentation et le programme de la journée.

Du dessin à la scène – le cas Little Nemo – De la bande dessinée à l’opéra

Expérimentation génétique de sources multimédia de la création

Le projet Les Sources génétiques de l’opéra et l’expérimentation sur la collection Little Nemo vous invitent à une journée d’études

Mercredi 7 Novembre 2018 de 10H à 17H

Université de Poitiers,
Salle Auguste & Louis Lumière – i-médias – bâtiment B21, 7, rue Shirin Ebadi, 86000 Poitiers

Cette journée est consacrée au projet Du dessin à la scène qui veut étudier et expérimenter les liens génétiques entre une bande dessinée historique, Little Nemo in Slumberland de Winsor McCay (1905), et un opéra contemporain : l’opéra Little Nemo, créé en 2017 à Nantes, composé par David Chaillou, livret d’Olivier Balazuc et Arnaud Delalande.

Voir le programme de la journée.

Continuer la lecture

Le fonds Thierry Smolderen: la genèse graphique et conceptuelle du scénario de bande dessinée (1)

Du nouveau en génétique: la bande dessinée

L’exploitation génétique des fonds d’écrivains contemporains n’est pas une nouveauté en soi: depuis la fin des années soixante-dix, la génétique des textes et la mise en valeur des informations remarquables contenues dans les manuscrits a véritablement créé de nouveaux réflexes de conservation et d’études, dont les fonds de la BNF mais aussi l’Institut des Textes et Manuscrits et l’IMEC ou encore le Musée de la bande dessinée à Angoulême portent la marque. De même, l’étude des signes non-verbaux, des esquisses et des dessins d’écrivains a déjà fait l’objet d’approches scientifiques (voir à ce sujet le numéro 37 de la revue Genesis, « Verbal / Non-verbal », 2013). Ce qui est nouveau ici, comme dans l’ensemble du numéro 43 de la revue Genesis (2016), c’est de verser l’ensemble des matériaux préparatoires de la bande dessinée dans le domaine d’étude de la génétique des textes: éléments scénaristiques, dessins, esquisses de planches, thèmes, concepts, découpage, composition, dialogue, supports papiers et informatiques. Les illustrations ici présentées sont des miniatures qui peuvent être agrandies d’un simple clic.

Continuer la lecture

Fonds Thierry Smolderen : génétique des scénarios de bandes dessinées

L’expansion rapide des nouveaux territoires éditoriaux de la bande dessinée, attestée par tous les spécialistes, a généré des domaines de recherche proliférants, notamment en sciences humaines où les contacts de la bande dessinée avec la littérature ont favorisé sa prise en charge par des universitaires issus de la linguistique, de la littérature générale, de la littérature comparée, de la philosophie, de la sociologie et de la psychologie. Cette effervescence critique et scientifique (histoire, définition des territoires des genres, typologies, analyses des « écritures graphiques », imaginaires, techniques, représentation, théorie de la fiction) se manifeste également sur le plan de la génétique qui depuis seulement quelques années s’est approchée de la singulière composition des dossiers préparatoires du 9ème art.

Continuer la lecture