Archives par étiquette : FLIM

Présentation technique de la base FLIM

Texte de présentation de la base FLIM lors de la séance de clôture du projet ANR FLIM

Voir la présentation de la séance

Le projet est fait dans un espace/temps limité : un projet ANR. Le travail sur l’édition électronique est intervenu alors que le travail scientifique et documentaire était déjà fait ou entamé. La première expérimentation fut de construire une base de données ad hoc, puis, face à la complexité du matériau traité et aux difficultés de maintenance d’une base de données complexe, le choix a été d’aller sur une plate-forme générique. Forcément cela a créé des tensions entre profondeur scientifique et rendu informatique ; il y a toujours des incidences informatiques sur le travail scientifique.

La plate-forme qui héberge le projet est e-Man, qui édite des fonds d’archives et des manuscrits modernes. Elle est construite avec l’outil générique Omeka spécialisé dans les bibliothèques virtuelles ; les développements sont mutualisés avec d’autres projets et sa pérennité est assurée. Elle permet de faire des éditions savantes et des analyses sur les données éditées. Qui plus est, elle conserve le corpus interopérable : il peut être exporté et moissonné grâce à un entrepôt OAI-PMH.

Comme dans gestion de projet, il y a la rubrique de « mes chers disparus », des traitements qu’on n’a pas eu le temps de faire ou des fonctionnalités qu’on n’a pas pu mettre en place, comme ici la gestion de l’ordre d’apparition des images pour une notice ou l’interface multilingue. Mais celle-ci pourra être gérée plus tard au sein de la plateforme e-Man ; c’est un de ses objectifs. L’avantage de la mutualisation au sein de plateformes technologiques est de pouvoir bénéficier de développements ultérieurs à la fin du projet.

Le site FLIM a une partie statique avec la présentation du projet et du corpus, la bibliographie et le glossaire. Pour la partie dynamique, plusieurs modes d’accès dans le contenu sont proposés. Le premier se réalise par une navigation guidée dans le contenu : des requêtes sont prédéfinies et avec elles vous pouvez naviguer à travers des catégories. Un moteur de recherche est aussi proposé ; nous avons choisi l’outil SolR, lourd à gérer mais performant et solide ; les résultats peuvent être filtrés par facette, ce qui permet de les affiner par des catégories de métadonnées.

Le deuxième mode d’accès consiste à naviguer par « rebonds » entre les notices des citations et des images. La notice présente énormément d’informations, nous sommes à la limite de la saturation dans l’ergonomie de la page. Nous avons alors effectué un découpage par bloc des différents types d’information, ce qui devrait donner une lecture plus efficace. Il y a toujours l’accès à l’image et sur celle-ci nous avons installé une loupe pour travailler sur les détails.

Pour la saisie et le travail sur le contenu, nous avons pu bénéficier des facilités offertes par Omeka, où tout est en « wysiwyg » (what you see is what you get) : toutes les actions sont faites par interface graphique, il y a donc une réelle facilité de saisie sans apprentissage de codes mais il faut par contre s’astreindre aux contraintes de la saisie par formulaires et champs définis.

Au final, la base FLIM est riche de 1508 fiches dont 983 concernant des images, 1098 mots-clés. Bonne navigation.

http://www.eman-archives.org/FLIM

Richard Walter

 

Présentation de la base iconographique FLIM

La présentation publique de la base iconographique réunie sur Flaubert dans le cadre du projet ANR FLIM / Flaubert et les pouvoirs de l’image aura lieu

le vendredi 24 février 2017, de 15h30 à 17h30

au Centre Pouchet du CNRS, salle 159, 59 rue Pouchet 75017 Paris. Plan d’accès : http://www.pouchet.cnrs.fr/plan.htm

Annonce

Le site FLIM réalisé sur la plate-forme e-Man gérée par le logiciel Omeka sera présenté lors de cette séance.

FLIM : Flaubert et le pouvoir des images

(projet en cours de production sur la plate-forme e-Man)

Le programme de recherche franco-allemand « Flaubert et le pouvoir des images » (FLIM), a pour enjeu nouveau d’explorer les relations de Flaubert et de ses écrits à l’image – prise dans toute son ampleur sémantique : image visuelle, image mentale, image verbale –, ainsi que la relation de l’écrivain à l’imagerie du XIXe siècle, aux sources iconographiques de son imaginaire et de son écriture (brouillons, texte définitif), et aux nouvelles techniques de l’image. Il s’agit de mettre au jour les composantes d’une théorie et d’une esthétique flaubertiennes de l’image, tout en constituant, corrélativement à cette réflexion épistémologique, une iconothèque numérique « Flaubert ».

Cette plateforme a pour vocation de mettre à disposition de la communauté des chercheurs, mais aussi d’un public plus large les documents de ce projet réalisé par l’ITEM (ENS-CNRS).

(responsables du projet : Pierre-Marc de Biasi & Anne Herschberg)