Archives par étiquette : Thresor

Génétique éditoriale de la première modernité _ compte rendu de la sixième séance

17 mai 2017,  ITEM, Paris 17e.

Rencontre avec Rudolf Mahrer (Université de Lausanne)

Comment éditer les oeuvres réécrites après publication ?

La présentation de R. Mahrer a montré le renouvellement des études génétiques (cf le n° 44 de Genesis qu’il a dirigé, « Après le texte », qui vient de paraître) à la lumière de la prise en compte des phénomènes de publication, qui conduisent à ‘interroger les « transformations  des conditions d’exercice de la réécriture », tant pour le livre industriel que pour le livre artisanal de la première modernité.

Continuer la lecture

Joyeuses Inventions

(projet en cours d’élaboration sur la plate-forme e-Man)

Le projet « Joyeuses Inventions » relève d’une démarche expérimentale visant à produire une édition numérique d’un recueil de textes poétiques paru à plusieurs reprises au XVIe siècle sous les titres de Trésor des joyeuses inventions du parangon de poésies et Parangon des joyeuses inventions de plusieurs poètes de notre temps.

Continuer la lecture

Rudolf Mahrer, Comment éditer les oeuvres réécrites après publication ?

Mercredi 17 mai 2017, 9h30-11h30, à l’ITEM, 57-59 rue Pouchet 75019 Paris, salle de conférences. Plan d’accès : http://www.pouchet.cnrs.fr/acces

Rudolf Mahrer

(Université de Lausanne)

« Comment éditer les oeuvres réécrites après publication ? Présentation de la collection numérique Variance« 

Continuer la lecture

Le Thresor des joyeuses inventions à Lausanne

Le 13 avril 2017, Anne Réach-Ngô a présenté au séminaire de Rudolf Mahrer (Université de Lausanne) le travail d’édition critique mené dans le cadre du séminaire « Genèse éditoriale de la première modernité. Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité. Enjeux, Méthodes, Outils » (org. Anne Réach-Ngô & Richard Walter).

Continuer la lecture

Trésors de bibliothèques américaines (II)

Le 28 mars 2017, à la Regenstein Library (bibliothèque de l’université de Chicago), Anne Réach -Ngô a présenté le projet Thresors de la Renaissance sur la plateforme e-Man, dans le cadre de la journée franco-américaine « Trésors de bibliothèques américaines » de l’Atelier XVIe siècle de l’Université Paris-Sorbonne.

Continuer la lecture

Génétique éditoriale de la première modernité _ compte rendu de la cinquième séance

21 mars 2017,  ITEM, Paris 17e.

L’investigation de corpus poétiques massifs par le biais d’une base de données relationnelle : l’exemple des recueils collectifs de poésies au XVIIe siècle

par Miriam Speyer

Au XVIIe siècle, le recueil collectif devient le mode dominant de publication de pièces poétiques inédites. Ces imprimés, dont F. Lachèvre a dressé l’inventaire au début du xxe siècle, n’a jusqu’à présent fait l’objet d’aucune analyse systématique suivie. Une des raisons en est sans doute que l’étude du genre éditorial qu’est le recueil collectif de poésies pose des questions méthodologiques particulières, le choix d’un corpus représentatif de recueils confrontant le chercheur à un nombre de pièces poétiques trop élevé pour tous les étudier dans le détail. Comment, dès lors, rendre compte à la fois des recueils ainsi que de leur évolution et des pièces qu’ils contiennent ?

Continuer la lecture

Génétique éditoriale de la première modernité _ compte rendu de la quatrième séance

28 février 2017,  ITEM, Paris 17e.

Visualisation des variantes textuelles, approches quantitative et qualitative

1. Choix méthodologiques et définition du projet éditorial

Lors de la quatrième séance, on est revenu sur les choix initiaux visant à définir le projet
d’édition critique du Thresor des joyeuses inventions et les questionnements que cela
nécessite d’aborder avant de poursuivre une telle édition numérique.

Continuer la lecture

Trésors de bibliothèques américaines (I)

Le 28 mars 2017, Anne Réach-Ngô présentera la bibliothèque numérique Thresors de la Renaissance de la plateforme e-Man, à l’occasion de la journée franco-américaine « Trésors de bibliothèques américaines » organisée à Chicago par l’Atelier XVIe siècle de l’Université Paris-Sorbonne (The Regenstein Library & The Newberry Library, Chicago).

Continuer la lecture

Génétique éditoriale de la première modernité _ compte rendu de la troisième séance

17 janvier 2017,  ITEM, Paris 17e.

Restituer en ligne la circulation des pièces poétiques dans les compilations et recueils de la première modernité

L’élaboration d’une édition critique telle qu’on l’envisage du Thrésor des joyeuses inventions (TJI) nécessite de substituer à la notion d’œuvre entendue comme une succession d’unités éditoriales au titre similaire (chacune définies par un éditeur,  une date de publication, un contenu et une mise en page spécifique) une conception de l’œuvre comme corpus de textes dont les configurations elles-mêmes concourent à la littérarité de l’œuvre.  Si l’on considère que le TJI se présente comme la somme des pièces de l’ensemble des éditions ainsi intitulées, suivant différentes configurations – présupposé à discuter dont il faudra affiner la formulation et identifier tous les enjeux et implications –, les ajouts, suppressions, déplacements, réécritures qui transforment chacune des éditions participent de l’identité de l’œuvre.

Continuer la lecture

Génétique éditoriale de la première modernité _ compte rendu de la deuxième séance

13 décembre 2016, ITEM, Paris 17e.

Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité.

Quels méthodes et outils ?

La séance du 13 décembre a consisté à confronter la définition des enjeux présentés lors de la première séance (spécificités des textes produits et imprimés au cours de la première modernité, pertinence des outils numériques d’édition, de visualisation et d’exploitation) à un corpus, que l’on a défini à trois niveaux :

Continuer la lecture

Génétique éditoriale de la première modernité _ compte rendu de la première séance

Marque typographique de Josse Bade (détail), Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519.

Marque typographique de Josse Bade (détail), Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519.

15 novembre 2016, ITEM, Paris 17e.

Le point de départ de la réflexion de ce séminaire, organisé par Anne Réach-Ngô et Richard Walter,  réside dans le constat que tout un pan de la production littéraire des XVIe et XVIIe siècles a été communiqué à ses lecteurs sous une forme éditoriale complexe :
– des recueils collectifs, partiellement anonymes, comprenant des pièces posthumes mêlées à des pièces contemporaines,
– publiés de manière successive et simultanée lors de rééditions par un même imprimeur ou groupe d’imprimeurs, lors d’éditions concurrentes par des imprimeurs différents, en des réactualisations qui peuvent être séparées par plusieurs décennies,
– en des éditions qui proposent, sous un même titre, un ensemble de pièces dont la nature, le nombre, l’ordre, les intitulés, parfois les textes eux-mêmes varient considérablement d’une édition à l’autre,
– les rééditions se nourrissant d’un réseau d’autres publications, dont elles empruntent parfois des morceaux, ou dont elles s’inspirent largement.

Continuer la lecture

Génétique éditoriale de la première modernité – « Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité : enjeux, méthodes et outils »

Marque typographique de Josse Bade (détail), Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519.

Marque typographique de Josse Bade (détail), Scripta oxoniensia in quatuor Sententiarum libros. Paris, Josse Bade, 1519.

Nous avons le plaisir de vous annoncer un nouveau séminaire. Sa thématique peut intéresser toutes celles et tous ceux qui sont sensibles aux problématiques d’édition numérique de corpus complexes.

Il est organisé à l’ITEM par Anne Réach-Ngô (Université de Haute-Alsace, IUF) et Richard Walter (ITEM) :
Génétique éditoriale de la première modernité
« Publier en ligne les variantes éditoriales des textes de la première modernité : enjeux, méthodes et outils » Continuer la lecture

Thresors de la Renaissance

Le projet Thresors de la Renaissance vise à rassembler l’ensemble des ouvrages publiés en langue vernaculaire à la Renaissance qui portent en leur titre le terme de « Trésor ». On y compte presque une centaine d’œuvres et environ 400 éditions différentes identifiées à ce jour.

Au-delà de leur parenté titulaire, qui rend compte d’une intention éditoriale et publicitaire évidente, ces ouvrages se caractérisent par la diversité des domaines concernés, de même que des types de composition mis en œuvre. Il peut s’agir d’une somme encyclopédique rassemblant un ensemble de connaissances (Trésor des fleurs et secrets de médecine, Trésor des histoires de France), de traités de vie morale ou de dévotion (Trésor de vertu, Trésor de sapience et fleur de toute bonté, Trésor des prières, oraisons et instructions chrétiennes pour invoquer Dieu en tout temps). On rencontre également sous ce titre des compendia d’auctoritates (Trésor des vies de Plutarque), des recueils de lieux communs (Trésor de sentences dorées, dits, proverbes et dictons communs), des modèles d’écriture (Finances et trésor de la plume française, Trésor d’écriture) ou encore des anthologies de textes littéraires, narratifs, poétiques ou rhétoriques (Trésor d’amour, Trésor des récréations, Trésor des Amadis). La filiation avec les Thesauri se manifeste également dans certains ouvrages qui adoptent la forme d’un dictionnaire ou d’une bibliographie (Trésor des mots et traits français, Trésor des bons esprits français).

Continuer la lecture